L’usine de transformation de tomate de Bobo-Dioulasso occupe une superficie d’environ 3 hectares et la pose de la première pierre est intervenue le 23 septembre 2023 par le chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré. D’un délai d’exécution de 7 mois, le chantier, de source officielle, aurait franchi le taux de réalisation de plus de 50% en février 2024, dans l’intervalle de 5 mois.

Usine de tomate de Bobo-Dioulasso : les travaux de construction ont franchi un taux de plus de 50% en février 2024

 Brève

Le programme d’actionnariat populaire proposé et défendu par le juriste et le politique Laurent Bado, est un projet de société adopté par le régime de la transition en 2023 au Burkina Faso. Ce projet inclusif de développement communautaire et économique, entrera bientôt dans une phase d’implémentation dans la ville de Bobo-Dioulasso à travers l’usine de tomate dont les travaux de construction ont franchi le cap de 50% en février 2024.

L’usine de transformation de tomate de Bobo-Dioulasso occupe une superficie d’environ 3 hectares et la pose de la première pierre est intervenue le 23 septembre 2023 par le chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré. D’un délai d’exécution de 7 mois, le chantier, de source officielle, aurait franchi le taux de réalisation de plus de 50% en février 2024, dans l’intervalle de 5 mois. Dans le cadre d’un suivi minutieux du chantier, le directeur de cabinet du Président du Faso, le capitaine Céleste Anderson MEDAH est allé constater de visu l’évolution des travaux le 23 février 2024. « Nous avons vu des bâtiments construits avec technicité et l’avancement est jugé satisfaisant », a-t-il confié au Service d’Information du Gouvernement (SIG).

Le taux global d’exécution des travaux est à plus de 50%, a estimé Karim TRAORE, le Directeur général de l’Agence pour la promotion de l’entrepreneuriat communautaire (APEC).

La concrétisation de ce projet, permettra une transformation sur place de la tomate en conserves et autres dérivés au profit du marché national voire international. Cela évitera le pourrissement des tomates dans les jardins potagers de nombreux producteurs. La commercialisation des produits industriels de l’usine de tomate, sera aussi une source de dividendes pour les citoyens y ayant souscrit par l’actionnariat populaire.

Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net      Dimanche    25    Février 2024



 

Share This:

Check Also

ERATRUCK et APSONIC : 2 entreprises chinoises à Ouagadougou visitées par des étudiants burkinabè boursiers en Chine

Brève L’Ambassade de la République populaire de Chine à Ouagadougou, entreprend des initiatives pour faire …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

× Comment puis-je vous aider ?