free betting tips
06/12/2019
DEPECHES
Accueil >> Société >> Santé >> Des agents de santé spécialisés dans les soins du paludisme au Burkina
Des agents de santé spécialisés dans les soins du paludisme au Burkina
Ils sont au total 20 agents de santé qui ont suivi le cours avancé de paludologie, session 2019. Composés de médecins, de pharmaciens, de techniciens biomédicaux, d’attachés de santé, de logisticiens de santé et de techniciens d’Etat du génie sanitaire, ces professionnels de la santé sont désormais outillés à mener des interventions efficaces dans la lutte contre le paludisme au Burkina Faso.

Des agents de santé spécialisés dans les soins du paludisme au Burkina

Nombre de vues: 354

Vingt (20) professionnels de santé prêts pour le combat contre le paludisme
Le ministère de la Santé, à travers le Programme national de lutte contre le paludisme, et avec l’appui de ses partenaires, a organisé du 14 octobre au 22 novembre 2019, la quatrième édition du cours avancé de paludologie à Bobo-Dioulasso, dans la région des Hauts-Bassins. La cérémonie de clôture de cette formation a été présidée par le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Landaogo Wilfrid Ouédraogo.


Ils sont au total 20 agents de santé qui ont suivi le cours avancé de paludologie, session 2019. Composés de médecins, de pharmaciens, de techniciens biomédicaux, d’attachés de santé, de logisticiens de santé et de techniciens d’Etat du génie sanitaire, ces professionnels de la santé sont désormais outillés à mener des interventions efficaces dans la lutte contre le paludisme au Burkina Faso. Durant six semaines, ces acteurs ont appris entre autres, la parasitologie du paludisme, l’entomologie du paludisme et la lutte anti-vectorielle, l’épidémiologie et la surveillance de cette pathologie, le suivi, l’évaluation et la recherche sur le paludisme. Ils ont également appris le diagnostic, le traitement et la prévention du paludisme, à travers des exposés interactifs, des travaux de groupe et des sorties terrains. Selon le porte-parole des participants, Dr Abdoul Rahim Sana, ces travaux leur ont permis d’acquérir des connaissances et des aptitudes nécessaires pour la planification, le gestion et la coordination des activités opérationnelles de lutte contre le paludisme. Tout en invitant ces participants venus de toutes les régions sanitaires, à mettre en pratique les compétences reçues aux bénéfices de leur service respectif, le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Landaogo Wilfrid Ouédraogo, a souligné que le paludisme demeure la première cause de morbidité et de mortalité en Afrique subsaharienne. « Au Burkina Faso, et selon les statistiques 2018 du ministère de la Santé, le pays a enregistré 11 970 321 cas de paludisme avec malheureusement 4 294 décès », a-t-il précisé.
En rappel, le cours avancé de paludologie a été initié depuis 2015. Il a pour objectifs de renforcer les compétences techniques et managériales des cadres de la santé pour la mise en œuvre des interventions de lutte contre le paludisme au Burkina Faso. La quatrième édition du cours avancé de paludologie qui a pris fin le 22 novembre 2019 à Bobo-Dioulasso, a été initiée sous la coordination technique de l’INSSA et avec l’appui financier PMI.
DCPM/Santé

04 décembre 2019

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com