free betting tips
23/02/2020
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Mise en œuvre du PNDES  Le FMI disposé à accompagner le Burkina Faso
Mise en œuvre du PNDES  Le FMI disposé à accompagner le Burkina Faso
Au terme de la rencontre entre le gouvernement burkinabè et le FMI le 28 Mai 2019 à Ouagadougou,le FMI a réaffirmé son soutien au PNDES malgré les attaques terroristes qui ont impacté négativement la réalisation du programme dans certains points.

Mise en œuvre du PNDES  Le FMI disposé à accompagner le Burkina Faso

Nombre de vues: 648

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a reçu dans l’après-midi du mardi 28 mai 2019, une équipe du Fonds monétaire international (FMI). Il s’est agi d’échanger autour du programme de cette institution mis en œuvre dans notre pays. Selon le porte-parole de la délégation, Dominique Desruelle, le FMI est engagé à accompagner le Gouvernement burkinabè dans la mise en œuvre du PNDES, malgré un contexte difficile, caractérisé par les attaques terroristes.

 Le Fonds monétaire international est satisfait de la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES), malgré les difficultés constatées sur le terrain, liées essentiellement aux attaques terroristes. Ces attaques, il faut le reconnaître, ont impacté négativement les prévisions budgétaires, notamment le premier trimestre de 2019 en matière de recettes et d’investissements. Pour le porte-parole de la délégation, Dominique Desruelle, cette deuxième revue du programme du FMI aura permis de proposer des « options pour trouver des marges de manœuvre supplémentaires pour faire face aux dépenses prioritaires, qu’elles soient des dépenses d’investissement, de sécurité ou des dépenses en matière sociale ». Le Burkina Faso est un pays souverain et à ce titre, il est libre d’opter pour telle ou telle option proposée par le FMI. Une fois le choix opéré, dira Dominique Desruelle, il appartient aux autorités burkinabè de le notifier au FMI par « exemple dans le cadre du budget ou dans d’autres cadres de politique nationale ». 

Pour le ministre en charge des finances et du Budget Lassané Kaboré, la partie burkinabè a passé en revue avec le FMI, les performances du pays, tel le taux de croissance qui est en baisse, selon les projections. Selon toujours le ministre burkinabè, le FMI a approuvé « le plan proposé pour combler le gap, mais aussi pour accroître les recettes », toute chose qui pourra permettre une relance. Le soutien du FMI devrait ainsi permettre au Burkina Faso d’améliorer l’efficacité de la dépense.
Le FMI pour sa part, a salué sa fructueuse collaboration vieille de plusieurs années avec le Burkina Faso.
DCI/PM

04 Juin 2019

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes assises, table et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises, table et intérieur

L’image contient peut-être : 3 personnes, intérieur

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com