free betting tips
20/04/2019
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Siège du secrétariat permanent de la Zone de Libre Echange d’Afrique : le Ghana sollicite l’appui du président du Faso.
Siège du secrétariat permanent de la Zone de Libre Echange d’Afrique : le Ghana sollicite l’appui du président du Faso.
Le président du Faso(devant le drapeau national) lors de l'audience qu'il a accordée le 17 avril 2019 à l'ambassadeur du Ghana venu solliciter le soutien du Burkina pour que le Ghana abrite le siège du secrétariat permanent de la zone de libre échange de l'Union Africaine.

Siège du secrétariat permanent de la Zone de Libre Echange d’Afrique : le Ghana sollicite l’appui du président du Faso.

Nombre de vues: 243

 Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a accordé le mercredi 17 avril 2019 dans la matinée, une audience à l’ambassadeur du Ghana, Monsieur Naa Bolina Saaka. Le diplomate ghanéen était porteur d’un message du président Nana Akufo Ado à son homologue burkinabè.
« Nous avons demandé le soutien du président du Faso et de tous les Burkinabè pour que le Ghana puisse abriter le siège du secrétariat permanent de la zone de libre échange continental » a déclaré l’émissaire ghanéen à l’issue de son entretien avec le chef de l’Etat.
Le Ghana, membre fondateur de l’Union africaine (UA) n’accueille jusqu’à ce jour aucune agence ou secrétariat de l’organisation continentale, a expliqué l’ambassadeur Naa Bolina Saaka, qui justifie ainsi pourquoi son pays postule pour abriter le secrétariat de la Zone de Libre Echange continental (ZLEC).
« Nous pensons qu’il est temps pour le Ghana d’avoir sur son sol au moins une agence de l’Union africaine » a soutenu l’envoyé du président Nana Akufo Ado.
L’accord sur la Zone de Libre Echange continental a été signé par 44 pays à l’occasion du sommet extraordinaire de l’Union africaine, tenu à Kigali au Rwanda du 17 au 21 mars 2018. Les chefs d’Etat n’avaient cependant pas tranché la question du lieu d’installation du secrétariat de la zone. La ZLEC vise à créer un marché commun de 1,2 milliards d’habitants avec un PIB cumulé d’environ 2 500 milliards de dollars US. L’entrée en vigueur de l’accord est conditionnée à sa ratification par au moins 22 Etats.

Direction de la communication de la présidence du Faso

17 avril  2019

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

Le président du Faso(à droite) et le diplomate ghanéen.

L’image contient peut-être : 2 personnes

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com