free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Burkina Faso : lacunes du projet de loi portant promotion immobilière
Burkina Faso : lacunes du projet de loi portant promotion immobilière
La gestion des lotissements ,un problème à scandales récurrents au Burkina Faso.

Burkina Faso : lacunes du projet de loi portant promotion immobilière

Nombre de vues: 710

Billet

Le projet de loi portant promotion immobilière au Burkina Faso, présente des lacunes qui risquent de susciter une autre relecture de la loi,  si elle venait à être adoptée en l’état.

Le Ministère de l’habitat, de l’urbanisme et de la ville a tenu le 15 juillet 2021 à Ouagadougou, un atelier national pour l’examen de l’avant-projet de loi portant promotion immobilière.Le point, objet de la pommade de discorde dénoncée par des promoteurs immobiliers, n’a pas l’air de préoccuper le ministère de l’habitat,  qui est prêt à ruer dans les brancards , avec l’illusion,  que la solution de vision unilatérale qu’elle veut appliquer,  serait la panacée à la problématique de la gestion foncière au Burkina Faso.En effet, les promoteurs immobiliers dénoncent le fait que le gouvernement,  ne les autorisera plus à aménager des parcelles pour ventes aux citoyens qui le désirent.Le ministre de l’habitat,  Me Sankara persiste et signe pour cette option,  en faisant savoir,  qu’avec la nouvelle loi, les promoteurs immobiliers n’auront plus de prérogatives de ventes de parcelles, mais plutôt de construction de logements décents à coûts modérés.Le ministre et ses partisans du gouvernement , semblent des extra-terrestres,  ignorant certaines préoccupations essentielles des catégories de citoyens burkinabè,qui veulent disposer de parcelles viabilisées,  pour construire des logements selon leurs propres plans , aux normes de qualité requises.Plusieurs sociétés immobilières, ont fait acte de construction de logements de mauvaise qualité, obligeant les acquéreurs à démolir une partie ou la totalité des bâtiments pour reconstruire mieux.C’est pourquoi, il ne sied pas,  d’avoir une vision unilatérale,  en imposant exclusivement la construction de logements aux promoteurs immobiliers.La démarche prudentielle du gouvernement est bien compréhensible , du fait qu’elle vise à lutter contre ceux qu’il qualifie, de gens  voulant dépecer les terres du Faso comme des moutons de Tabaski , pour ventes anarchiques.

                                                      Ouvrir une brèche

Il serait judicieux d’inclure dans la future loi, deux options obligatoires pour les promoteurs immobiliers sur les sites dont ils disposeront :

  • Construire des logements décents sur 50% de la superficie de chacune de leurs sites pour mise en vente ;
  • Aménager des parcelles sur les 50% restants au profit d’acquéreurs désirant construire eux-mêmes leurs logements ou autres types d’édifices selon leurs propres plans architecturaux.

Si une telle disposition est prévue dans la loi, cela créera une équité,  qui ne lèsera pas une partie des composantes de la société burkinabè.

Le problème au Burkina Faso, c’est qu’il est, une pratique vicieuse,  qui consiste à réviser des lois dans l’esprit de sanctionner ou d’empêcher l’émergence d’autres citoyens.Ce sont des lois de règlements de comptes politiciens nauséabonds à bannir de la législation.Il faut,  toujours avoir une vision holistique de résolution des problèmes présents et futurs,  par des lois justes.Sinon, ce sera l’éternel recommencement dans les relectures trop fréquentes de lois.

Jean KY

Laborpresse.net       17 Juillet 2021

Livre sur les listes d’écoles privées reconnues au Burkina en vente à Ouagadougou.
Tel +226 70 24 22 61 / 74 27 38 02

Communiqué

Burkina Faso : listes des écoles privées reconnues conformes aux normes réglementaires : préscolaires, primaires, secondaires, universités,écoles professionnelles.

 Au Burkina Faso, face à l’appât du gain facile où certains promoteurs d’écoles privées ont tendance à privilégier l’enrichissement au détriment de la qualité de l’enseignement, le gouvernement, à travers les ministères en charge de l’enseignement, a entrepris à partir de 2017, de contrôler  les établissements scolaires et universitaires privés .Ainsi, en 2018,une centaine d’établissements scolaires qui fonctionnaient dans des conditions contraires aux normes réglementaires requises , ont été sommés de fermer. D’autres, ont été invités à régulariser leur situation. Sur la base des répertoires officiels établis d’écoles privées légalement reconnues, la présente brochure dresse les listes de ces écoles sur l’ensemble du territoire burkinabè, à travers les 13 régions du pays. Il convient, que les parents d’élèves consultent les listes d’écoles privées reconnues, avant d’y procéder à l’inscription des enfants, afin de faire les bons choix susceptibles de conduire à des résultats scolaires satisfaisants.En 2020,ce sont 134 établissements non conformes qui sont exposés à la fermeture.

Cette vérification  des établissements privés reconnus peut se faire gratuitement dans les services du ministère de l’éducation.

Livre sur les listes d’écoles privées reconnues au Burkina en vente à Ouagadougou.Pour les ventes en lignes,envoi d’argent aux comptes suivants:Tél +226 70 24 22 61 (Moov money)/ 74 27 38 02(Orange money) avec indication de la compagnie de transport et contact destinataire.

N.B;Le livret est une initiative privée des éditions Laborpresse et non celle du ministère de l’éducation nationale. Compte tenu du fait qu’il est difficile de lire aisément les listes des établissements privés reconnus sur internet à travers des fichiers PDF, les éditions Laborpresse ont ainsi voulu faciliter la tâche aux gens, en éditant une brochure sur les listes d’écoles privées reconnues(préscolaires, primaires, secondaires, supérieures, écoles professionnelles ).Le prix de vente du livret à 5.000 CFA est fonction des charges complexes d’édition de ce document. Ce n’est pas le ministère ou le gouvernement qui produit et vend ces livrets.

Le livre sur les  écoles privées reconnues au Burkina Faso est en vente à Ouagadougou dans les boutiques des stations TOTAL et les alimentations suivantes :

1)TOTAL Pont Kadiogo,

2)TOTAL Zone du Bois,

3)TOTAL Charles De Gaulle,

4)  TOTAL   Musée (vers Pédiatrie)

 

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*