free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Editorial >> Capitaine Ibrahim Traoré à la tête de l’Etat burkinabè le 30 septembre 2022 : un test pour le droit à la diversité ethnique à la Présidence du Faso
Capitaine Ibrahim Traoré à la tête de l’Etat burkinabè le 30 septembre 2022 : un test pour le droit à la diversité ethnique à la Présidence du Faso
Le capitaine Ibrahim Traoré n’a pas voulu immédiatement après son coup d’Etat du 30 septembre 2022, porter le titre de Président du Faso. Cependant, c’est un chef d’Etat de fait. Il a fallu attendre le 02 octobre 2022 pour qu’il s’attribue cette fonction de président du Faso pour la gestion du pouvoir jusqu’à la désignation d'un président de la transition.Le capitaine Traoré a été désigné président de cette transition le 14 octobre 2022 par les assises nationales convoquées à cet effet.

Capitaine Ibrahim Traoré à la tête de l’Etat burkinabè le 30 septembre 2022 : un test pour le droit à la diversité ethnique à la Présidence du Faso

Nombre de vues: 7 987

EDITORIAL

Le Burkina Faso , un pays de plus de 20 millions d’habitants en 2022, constitue un cas singulier de la bonne cohabitation multi-ethnique avec une soixantaine de groupes ethniques. Cependant, il y a lieu de baliser cet acquis face à de petits esprits politiciens qui tendent à insinuer la primauté d’une ethnie sur les autres. L’accession du capitaine Ibrahim Traoré au pouvoir le 30 septembre 2022, servira de jauge au droit à la diversité ethnique pour la gestion du pouvoir d’Etat au Burkina Faso.

  Dans la vie d’une nation, il importe de ne pas classer comme sujet tabou, certaines réalités qui risquent éventuellement d’hypothéquer la cohésion sociale. Il s’agit du  cas  des minorités ethniques du Burkina. De la période d’accession à l’indépendance en 1960 à nos jours en 2022, dix(10) chefs d’Etat se sont succédé au pouvoir. Ce sont :

Maurice YAMEOGO (2 septembre 1959 -2 janvier 1966);-

Général Aboubacar Sangoulé LAMIZANA (3 janvier 1966 -24 novembre 1980)

-Colonel Saye ZERBO (25 novembre 1980 -6 novembre 1982 )

-Médecin commandant Jean-Baptiste OUEDRAOGO ( 7 novembre 1982 -3 Août 1983 ) ;

Capitaine Thomas SANKARA (4 Août 1983 -14 Octobre 1987 ) ;

Capitaine Blaise COMPAORE( 15 octobre 1987 -31 octobre 2014 ) ;

Lieutenant-colonel Yacouba Isaac ZIDA (1er au 17 novembre 2014) ;

Michel KAFANDO( 18 novembre 2014 -16 septembre 2015 / 23 septembre-28 décembre 2015) ;

Général Gilbert DIENDERE (17 au 22 septembre 2015) ;

Roch Marc Christian KABORE (29 décembre 2015-24 janvier 2022 ) ;

Lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo DAMIBA(24 janvier au 29 septembre 2022) ;

Capitaine Ibrahim TRAORE(30 septembre 2022…..)

Comme on peut le constater, de 1959 à 2022, il y a 10 chefs d’Etat qui ont dirigé le Burkina Faso même si le 11è , en l’occurrence le capitaine Ibrahim Traoré n’a pas voulu immédiatement après son coup d’Etat du 30 septembre 2022, porter le titre de Président du Faso. Cependant, c’est un chef d’Etat de fait. Il a fallu attendre le 02 octobre 2022 pour qu’il s’attribue cette fonction de président du Faso pour la gestion du pouvoir jusqu’à la désignation d’un président  pour conduire la transition. Sur ces 11 dirigeants de l’Etat burkinabè, le capitaine Ibrahim Traoré fait figure du 3è personnage issu d’une ethnie minoritaire(Bwaba) comme deux(02) autres ,les présidents Sangoulé LAMIZANA et Saye ZERBO(Samo). Les huit(08) autres sont issus de l’ethnie majoritaire Moaga.

  Il importe de signifier que les mossis constituent numériquement le groupe ethnique majoritaire parmi la soixantaine d’ethnies au Burkina Faso. Cependant, cela n’est pas synonyme qu’en termes d’habitants,  ils soient plus nombreux que l’ensemble des autres ethnies regroupées. Le fait que ce soit  8 présidents mossis qui ont marqué la gestion du pouvoir d’Etat au Burkina Faso, des esprits étroits tentent d’ériger ce fait en règle générale pour l’accession à la magistrature suprême. Plusieurs candidats à la présidentielle ont fustigé cette mentalité nocive pour l’unité nationale. Certains candidats ont même proposé une présidence tournante par région. Le comble, c’est que certaines personnalités politiques ont osé tenir des propos ségrégationnistes ethniques en s’adressant à des électeurs comme étant mossis du plateau central et musulman. De tels propos sont graves et doivent être combattus et proscrits désormais car , ils sèment des germes de la division ethnique et religieuse. Le Burkina Faso fait preuve d’une exemplarité de cohabitation religieuse où musulmans et chrétiens s’associent pour célébrer ensemble des prières de fêtes.

Le capitaine Ibrahim Traoré n’a pas voulu immédiatement après son coup d’Etat du 30 septembre 2022, porter le titre de Président du Faso. Cependant, c’est un chef d’Etat de fait. Il a fallu attendre le 02 octobre 2022 pour qu’il s’attribue cette fonction de président du Faso pour la gestion du pouvoir jusqu’à la désignation d’un président pour conduire la transition au Burkina Faso.

Attention à la dérive identitaire ethnique lors du choix du président de la transition post-putsch du 30 septembre 2022.

Les autorités coutumières et religieuses ont souvent joué des rôles de facilitateurs de paix en contribuant à décrisper certains conflits politiques. Il importe  que les citoyens du Burkina Faso comprennent tous, que la conquête du pouvoir d’Etat ne doit souffrir d’aucun amalgame avec les choix des chefferies coutumières et religieuses , de façon orientée vers un groupe ethnique spécifique. Tout Burkinabè originaire des 60 groupes ethniques a le plein droit d’accéder à la Présidence du Faso , si telle est la volonté populaire manifeste,  en raison de ses atouts à diriger. Les présidents du Faso font leurs prestations de serments à valeur d’investiture devant le Conseil constitutionnel et non dans les antichambres des palais royaux. Cela doit être bien compris ainsi. Il est temps d’étouffer dans l’œuf cette velléité de dérive identitaire ethnique au Burkina Faso, particulièrement à Ouagadougou qui est la capitale nationale et non celle d’un Etat monarchique qui ne dit pas son nom.

Laborpresse.net        Lundi   03 Octobre 2022

Livret en vente sur les listes des 45 provinces , 13 régions ,différents régimes politiques du Burkina Faso

ANNONCE

De nombreux citoyens burkinabè ne connaissent pas avec exactitude, les noms des 45 provinces du Burkina Faso, la liste des 13 régions avec les provinces rattachées. Quant à l’Hymne national, une grande partie des textes est méconnue du grand public. Les habitants de Bobo-Dioulasso et Ouagadougou, éprouvent des difficultés à se retrouver dans les nouveaux découpages 2009, des secteurs et quartiers de ces villes. Le livret sur les listes des provinces et régions du Burkina Faso, constitue un répertoire d’informations sur tous ces points. Il en est de même pour les différents régimes et républiques du pays de la 1re à la 4è république. Ce livret est utile pour élèves, étudiants, acteurs politiques et de la société civile, institutions nationales et internationales.

   Le livret est disponible au prix de 2.500 FCFA dans les points de vente suivants à Ouagadougou :

-TOTAL Mogho Naba

-TOTAL Indépendance (rond-point des Nations unies)

-TOTAL Zone du Bois

TOTAL MUSEE( boulevard circulaire Dassasgho)

TOTAL Charles De Gaulle (Zogona)

TOTAL Pont Kadiogo(Gounghin)

-TOTAL Gounghin

-TOTAL Circulaire (près SONABEL ZAD)

-Alimentation Sougr-Nooma (Petit Paris)

Alimentation Watinoma (Pissy)

Alimentation Nouvelle génération (Cissin)

Wallia Market (Trame d’accueil Ouaga 2000)

Alimentation la Surface (Zogona)

-Alimentation MOUBARAK (Zogona)

Librairie Jeunesse d’Afrique(près du collège de la Salle,Cathédrale)

Librairie MERCURY (ZAD)

Librairie -Papeterie Alpha en face de l’Université,côté Est (Zogona).

PETROFA rond-point de la Patte d’Oie

 PETROFA St Camille

 PETROFA ZAD

PETROFA Tanghin (près ULB)

-April -Oil ZAD

April Oil 1200 logements

-Station ORYX Pissy (Boulmiougou,route de Bobo,)

Station ORYX ZAD

Station OLA energy(wemtinga)

Station Gold Oil (cité Azimmo Ouaga 2000)

-Alimentation la Famille (Ouaga 2000)

Alimentation Générale la Caravelle (côté sud de la clinique Notre Dame de la Paix,Somgandé)

-Alimentation SKI (Cissin,face bar Nifou)

Alimentation SONACOF Dassasgho

Alimentation EZAMA(Paul VI,Tampouy))

Sommaire du Livret

Contact: (+226) 70 24 22 61  (whatsapps)    74 27 38 02

.Liste des 45 provinces du Burkina Faso 

.Liste des 13 régions du Burkina Faso

.Répartition des 12 nouveaux arrondissements de la commune de Ouagadougou avec les quartiers rattachés  

.Pyramide des âges        

.Répartition des 07 nouveaux arrondissements de la commune de Bobo-Dioulasso avec les quartiers rattachés  

.Texte entier de l’Hymne national du Burkina Faso  

.Les 4 républiques et différents régimes du Burkina Faso

.Dates d’indépendance des pays de la C.E.D.E.A.O

Pays limitrophes du Burkina Faso.

-Synthèse sur les dates des 2 guerres mondiales(1ere et 2è)

N.B: pour les personnes  hors de Ouagadougou qui voudraient acheter le livret ,cela est possible. Elles peuvent payer par transfert d’argent MOOV MONEY et ORANGE MONEY .Communiquez les adresses et contacts de l’acheteur pour expédition du livret. Merci à ceux qui ont déjà acheté le livret par vente en ligne et qui ont exprimé leur satisfaction à la réception du livret par une compagnie de transport.

Contact  tél:(+226) 70 24 22 61 (MOOV MONEY )  / 74 27 38 02(orange money)

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

2 commentaires

  1. L’internaute SEBEGO doit comprendre que l’article ne jette nullement de l’huile sur le feu.C’est la réalité d’une dérive qu’il faut prévenir car les politiciens l’ont suffisamment instrumentalisée qu’elle risque de nuire à la cohésion sociale.Il est évident que les mêmes mentalités risquent de se produire encore pour le choix du prochain président de la Transition.Des candidats à l’élection présidentielle de 2020 ont eu la perspicacité de tirer la sonnette d’alarme sur la problématique.Ce n’est pas un sujet tabou.C’est dans ce sens que plusieurs messages sont diffusés dans des médias pour exhorter les citoyens à la tolérance intercommunautaire et religieuse.C’est la politique de l’autruche et l’hypocrisie de nombreuses personnes qui sont à la base de certaines de ces dérives que nous dénonçons aujourd’hui.

  2. Après lecture de votre article, je ne vois pas la valeur ajoutée. Je suis sûr que ne serez pas d’accord avec mon point de vue mais c’est la pensée. Au regard du contexte que notre pays traverse, je trouve que votre article jette de l’huile sur le feu.
    Évitons d’être les porteurs de germe de division.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*