Le Chef de l’Etat ,le capitaine Ibrahim Traoré , après une audience le 20 janvier 2023 avec des leaders musulmans, a exhorté la communauté islamique à promouvoir davantage ces vertus.

Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB) : le président du Faso Ibrahim Traoré exhorte les imams à prêcher davantage pour la paix et la cohésion sociale

Brève

 Les confessions religieuses ont un rôle impactant à jouer dans le renforcement de la paix et de la cohésion sociale au Burkina Faso. Le Chef de l’Etat ,le capitaine Ibrahim Traoré , après une audience le 20 janvier 2023 avec des leaders musulmans, a exhorté la communauté islamique à promouvoir davantage ces vertus.

C’est avec une délégation du présidium de la Fédération des Associations islamiques du Burkina (FAIB) que le Président du Faso s’est entretenu. Selon le président de la FAIB, El Hadj Oumarou ZOUNGRANA, le Chef de l’Etat est fortement engagé pour ramener la paix au Burkina Faso et il a invité les associations islamiques à la promotion de la paix et de la cohésion sociale.  C’est un rappel car ce sont des valeurs qui nous tiennent à cœur et nous les prônons déjà dans les mosquées, a-t-il assuré.

Eu égard à la  situation actuelle du Burkina Faso, le Chef de l’Etat a insisté sur la nécessité de partager ce message de promotion de ces valeurs pendant les prêches, précise le président de la FAIB. « Nous allons aussi tenir des rencontres les jours à venir pour passer le message afin qu’il parvienne à tous les Burkinabè », a affirmé El Hadj Zoungrana.

La FAIB , rapporte la Direction de la communication de la Présidence du Faso, a également exprimé sa disponibilité à accompagner le Président de la Transition et tout son gouvernement pour la réussite de leur mission. « Nous allons faire tout ce que nous pouvons avec la prière pour que la paix revienne au Burkina Faso » dixit la FAIB.Précédemment, ce sont les leaders religieux catholiques, en l’occurrence les évêques qui avaient exprimé au chef de l’Etat leur accompagnement par la prière pour la paix et la concorde au Burkina Faso.

 Nina Ouédraogo

Laborpresse.net       Mercredi    25 Janvier  2023

Share This:

Check Also

Services des impôts du Burkina Faso : une prolongation du délai des mutations de parcelles achetées jusqu’au 31 juillet 2024

Commentaire Acheter une parcelle sans procéder au changement de nom au profit de l’acquéreur, c’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

× Comment puis-je vous aider ?