Une vue des champs de pétrole d'Abqaiq appartenant à la société Aramco en Arabie saoudite (image d'illustration). Fayez Nureldine / AFP

Hydrocarbures : une  baisse progressive du prix du pétrole au plan international

Confidentiel

Les prix du baril de pétrole enregistrent une baisse progressive à l’international. Un constat établi en début janvier 2023, confirme les faits. Les causes sont multiples.

Des facteurs sanitaires et climatiques sont présentés comme des causes de la chute prolongée du cours du pétrole au plan international. Il ressort que les lois de la demande et de l’offre ne sont pas en adéquation pour le pétrole. La demande s’avère faible dans plusieurs pays à travers le monde classés parmi les plus grands consommateurs de carburant. Ainsi, la recrudescence de la covid 19 en Chine et une forte canicule en Europe et aux USA, constituent des facteurs qui ne favorisent pas une consommation optimale du pétrole dans ces parties du monde.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mars a perdu 5,18%, pour clôturer à 77,84 dollars, mercredi 4 janvier 2023. Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI) américain, pour livraison en février, il a abandonné 5,31%, à 72,84 dollars. Les deux variétés de référence du marché ont ainsi terminé à leur plus bas niveau en clôture depuis près d’un mois. Les prix atteints début décembre  2022 étaient les plus faibles depuis décembre 2021. « Le pétrole n’arrive pas à se relever avec une si faible demande », a commenté Eli Rubin, d’EBW de l’Analytics Group. « Le raz-de-marée de la Covid 19 en Chine pèse sur les prévisions », a d’abord mis en avant l’analyste.

Paradoxalement, pendant que le cours mondial du pétrole est plongé dans une baisse endémique en termes de tarifs, une pénurie a été constatée dans un pays comme le Burkina Faso en décembre 2022.Si la demande s’avère faible à l’international, cela suppose une mévente du pétrole qui ne devrait pas donner lieu à des pénuries dans les pays qui en demandent. Le Burkina Faso devrait profiter de cette période de chute des prix du pétrole pour se faire des provisions suffisantes par des stockages de grande envergure au niveau de la Société Nationale Burkinabè d’Hydrocarbures (SONABHY). Car la guerre populaire en cours contre le terrorisme , nécessite une disponibilité constante de carburant pour les combattants en particulier et les citoyens en général dans leurs activités quotidiennes.

Laborpresse.net                Jeudi   05 Janvier   2023

 

Share This:

Check Also

Burkina Faso : 43 procédures prioritaires à dématérialiser par des plateformes numériques en 2024

Confidentiel La digitalisation progresse au Burkina Faso. Plusieurs actes administratifs sont ainsi dématérialisés par des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

× Comment puis-je vous aider ?