Justice transitionnelle en Tunisie. Des manifestants, portant le portrait de Kamel Matmati, sont venus montrer leurs attentes vis-à-vis de l'IVD à l'ouverture de l'instruction du cas Kamel Matmati, le 29 mai 2018 à Gabès. © STRINGER / AFP

Xénophobie en Tunisie : 128 Burkinabè volontaires pour le rapatriement attendus bientôt au Burkina en mars 2023

 Confidentiel

La crise humanitaire découlant des propos et actions de xénophobie du président tunisien Kaîs Saied, suscite des violences inhumaines contre des ressortissants d’Afrique Subsaharienne .Le gouvernement burkinabè a entrepris des mesures de rapatriement volontaire de certains citoyens de la Tunisie.

De sources provenant du ministère burkinabè des affaires étrangères, un recensement de Burkinabè volontaires pour le rapatriement de la Tunisie au Burkina Faso a été fait. Ainsi, 128 personnes ont délibérément accepté de retourner dans la patrie -mère. Des dispositions sont prises pour leur retour au Burkina Faso dans les prochains jours probablement dans la semaine du  lundi 13 au dimanche 19 mars 2023.Un choix judicieux pour la sécurité physique et morale de ces compatriotes Burkinabè exposés à des violences policières et xénophobes injustifiées.

Laborpresse.net    Lundi  13 mars 2023

Share This:

Check Also

Burkina Faso : une balance commerciale déficitaire en 2023

Confidentiel Pour que l’économie d’un pays se situe dans une position adéquate d’équilibre ou d’excédent …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA

*

× Comment puis-je vous aider ?