free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Confidentiel >> Enseignement privé du Burkina Faso : une révision des cahiers de charges définis par l’Etat en 2021
Enseignement privé du Burkina Faso : une révision des cahiers de charges définis par l’Etat en 2021
Un bâtiment d'Ecole Nationale des Enseignants du Primaire(ENEP) au Burkina Faso.

Enseignement privé du Burkina Faso : une révision des cahiers de charges définis par l’Etat en 2021

Nombre de vues: 1 449

Confidentiel

Une modification est apportée dans les cahiers de charges de l’enseignement privé.Il s’agit entre autres points, de la réduction de la superficie exigée pour les fondateurs d’établissements scolaires privés dans les deux principales villes du Burkina (Ouagadougou et Bobo-Dioulasso) qui passe désormais de 1.000 m2 à 800 m2.

Une session de validation des cahiers de charges de l’enseignement privé au Burkina Faso, s’est tenue à Ouagadougou les 7 et 8 Octobre 2021.

La commission de validation des cahiers de charges de l’enseignement privé, composée de représentants syndicaux, des faîtières de l’enseignement/éducation, des représentants des services techniques du ministère, s’est penchée sur les 6 cahiers de charges à valider.Il s’agit :

des cahiers de charges des établissements privés d’enseignement post-primaire et secondaire général formel;

-les cahiers des charges des écoles privées de formation des éducateurs de la petite enfance ;

-les cahiers des charges des écoles privées d’enseignement primaire ;

-les cahiers des charges des centres d’éveil et d’éducation préscolaire privés ;

-les cahiers des charges des écoles privées de formation des professeurs des écoles ;

les cahiers des charges des établissements privés d’enseignement et de formation technique et professionnels et non formels.

  Il s’est agi d’une relecture des anciens textes pour les adapter à la réalité.

Par exemple, la difficulté de disposer de grandes superficies dans les grandes villes, a conduit la commission à proposer à tout promoteur privé désirant ouvrir une école privée, de la réaliser sur au moins 800 mètres carrés dans les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso et 1000 mètres carrés dans les autres localités.Il ressort, que  l’ancien texte était relativement muet en matière de superficie.

  Autres réformes

Aussi, désormais à Ouagadougou et à Bobo- Dioulasso, un établissement du post primaire doit se tenir sur 3000 mètres carrés et pour les autres localités du pays il faut 5000 mètres carrés.Si l’établissement est à niveau, il est retenu 1600 mètres carrés dans les deux grandes villes et 3000 mètres carrés dans les autres localités.

En ce qui concerne le préscolaire il est recommandé une superficie d’au moins 400 mètres carrés pour 20 élèves par section.

La commodité dans les sites pour les apprenants a fait aussi l’objet de validation: matériaux durables, hygiène sanitaire, nuisances sonores, proximité avec des débits de boissons…

Les textes sur la qualification du personnel ont été validés également.Par exemple toute personne désireuse d’accéder à une école de formation de l’éducation, doit au préalable avoir le bac, ce qui est d’ailleurs une disposition qui permet aux cahiers de charges de s’aligner sur le statut valorisant du personnel de l’éducation.

Mais » pour ceux qui ont obtenu leurs certifications, elles sont toujours valables.Il est prévu un temps pour se conformer », selon Nicodème Ouédraogo, le directeur des affaires juridiques et du contentieux du ministère.

Les éducateurs de la petite enfance non titulaires d’un titre de capacité disposent d’un délai de 3 ans à compter de l’entrée en vigueur du présent cahier de charges pour se conformer.Et pour ce faire, des sessions spéciales de qualification du Certificat d’Aptitude Professionnelle seront organisées par les services techniques du ministère pour les éducateurs déjà en poste et non titulaires d’un titre de capacité.

Laborpresse.net         Jeudi  21 Octobre 2021

Livre sur les listes d’écoles privées reconnues au Burkina en vente à Ouagadougou.
Tel (+226 )70 24 22 61 / 74 27 38 02

Communiqué

Burkina Faso : Lieux de vente du livre privé sur les listes des écoles privées reconnues conformes aux normes réglementaires : préscolaires, primaires, secondaires, universités,écoles professionnelles.

 Au Burkina Faso, face à l’appât du gain facile où certains promoteurs d’écoles privées ont tendance à privilégier l’enrichissement au détriment de la qualité de l’enseignement, le gouvernement, à travers les ministères en charge de l’enseignement, a entrepris à partir de 2017, de contrôler  les établissements scolaires et universitaires privés .Ainsi, en 2018,une centaine d’établissements scolaires qui fonctionnaient dans des conditions contraires aux normes réglementaires requises , ont été sommés de fermer. D’autres, ont été invités à régulariser leur situation. Sur la base des répertoires officiels établis d’écoles privées légalement reconnues, la présente brochure dresse les listes de ces écoles sur l’ensemble du territoire burkinabè, à travers les 13 régions du pays. Il convient, que les parents d’élèves consultent les listes d’écoles privées reconnues, avant d’y procéder à l’inscription des enfants, afin de faire les bons choix susceptibles de conduire à des résultats scolaires satisfaisants.En 2020,ce sont 134 établissements non conformes qui sont exposés à la fermeture.En 2021,la liste des établissements à fermer s’est accrue(223).

Cette vérification  des établissements privés reconnus peut se faire gratuitement dans les services du ministère de l’éducation.

Livre sur les listes d’écoles privées reconnues au Burkina en vente à Ouagadougou.

Tél (+226 )70 24 22 61 / 74 27 38 02

N.B;Le livret est une initiative privée des éditions Laborpresse et non celle du ministère de l’éducation nationale. Compte tenu du fait qu’il est difficile de lire aisément les listes des établissements privés reconnus sur internet à travers des fichiers PDF, les éditions Laborpresse ont ainsi voulu faciliter la tâche aux gens, en éditant une brochure sur les listes d’écoles privées reconnues(préscolaires, primaires, secondaires, supérieures, écoles professionnelles ).Le prix de vente du livret à 5.000 FCFA est fonction des charges complexes d’édition de ce document. Ce n’est pas le ministère ou le gouvernement qui produit et vend ces livrets.

Le livre sur les  écoles privées reconnues au Burkina Faso est en vente à Ouagadougou dans les boutiques des stations TOTAL et les alimentations suivantes :

1)TOTAL Pont Kadiogo,

2)TOTAL Zone du Bois,

3)TOTAL Charles De Gaulle,

4)  TOTAL   Musée (vers Pédiatrie)

5) TOTAL Mogho Naba

6) Alimentation Watinoma à Pissy

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*