free betting tips
28/05/2020
DEPECHES
Accueil >> Société >> Santé >> Ménopause : pourquoi il ne faut pas rester assise !
Ménopause : pourquoi il ne faut pas rester assise !
D’après une nouvelle étude, publiée dans le Journal of the American Heart Association, il y aurait un lien entre temps d’assise et maladies cardiaques.

Ménopause : pourquoi il ne faut pas rester assise !

Nombre de vues: 558

D’après une nouvelle étude, le fait de rester assise trop longtemps pourrait augmenter le risque de maladies cardiaques après la ménopause.

On le sait, la sédentarité est un problème de santé publique majeur. Chaque année, elle causerait près de 3,2 millions de décès*. Mais si le manque d’exercice physique peut augmenter les risques de surpoids ou d’obésité, elle peut aussi avoir des conséquences sur les femmes en période de ménopause. D’après une nouvelle étude, publiée dans le Journal of the American Heart Association, il y aurait un lien entre temps d’assise et maladies cardiaques.

Glycémie et résistance à l’insuline

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs américains ont passé en revue l’état de santé de 518 femmes ménopausées, âgées de 55 ans et plus, en surpoids ou obèses. Pendant 14 jours, les participantes ont été suivies à l’aide d’un accéléromètre, capable de mesurer activité physique et temps d’assise. Résultat, plus ce dernier est long, plus le risque de maladies cardiaques est élevé. Et pour cause, chaque heure passé en position assise augmente le niveau de glycémie des participantes. La sédentarité pourrait même provoquer des résistances à l’insuline. « Les résultats de cette étude montrent que la sédentarité accroît considérablement le risque de diabète et de problèmes cardiaques », explique le Dr Sears, auteur principal de l’étude.

Se lever pour vivre plus longtemps

Ainsi, pour limiter les risques de maladies cardiaques, mieux vaut donc se lever et bouger. « Cela améliorerait le contrôle de la glycémie et la circulation sanguine. La pratique d’activités physiques, même les activités de la vie quotidienne comme la cuisine ou les courses, pourrait réduire les risques de mortalité et la prévention des maladies cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux », ajoute le professeur de nutrition. Pour les personnes âgées de 65 ans et plus, l’Organisation mondiale de la Santé recommande 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée par« Les résultats de cette étude montrent que la sédentarité accroît considérablement le risque de diabète et de problèmes cardiaques »,

* Source : Organisation Mondiale de la Santé(O.M.S) / https://www.femmeactuelle.fr/

28 mars 2020

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com