free betting tips
22/10/2017
DEPECHES
Accueil >> Société >> Indiscipline scolaire :les conseils rigoureux d’une mère de 70 ans à Ouagadougou
Indiscipline scolaire :les conseils rigoureux d’une mère de 70 ans à Ouagadougou
L'immeuble de l'éducation devant lequel des élèves manifestaient face aux forces de l'ordre en 2013 à Ouagadougou. (Images d'archives Labor.)

Indiscipline scolaire :les conseils rigoureux d’une mère de 70 ans à Ouagadougou

Nombre de vues: 933

Brève

 Dans un établissement scolaire de la ville de Ouagadougou,les parents d’élèves ont été conviés à une rencontre dans le mois d’avril 2017 pour des échanges d’idées sur le renforcement de la discipline et des aptitudes pour de meilleurs succès des élèves.Compte tenu du fait que certains élèves s’adonnaient à des coiffures extravagantes pour bluffer au lieu d’étudier,l’établissement a interdit le port de mèches par les filles et les coiffures alambiquées  de voyouterie pour les garçons.Cependant,suite à des fêtes,certains élèves persistent pour repartir dans les classes avec les coiffures sous-embargo.Une dame septuagénaire fit une leçon pathétique à l’assistance en disant qu’elle a été très rigoureuse avec ses 2 enfants dans cet établissement à tel point qu’ils ont bien travaillé pour obtenir le BEPC et le BAC.Elle a fait comprendre aux enfants, qu’ils doivent bien étudier afin de réussir dans la vie pour ne pas être comme elle et leur papa ,qui étaient zéros en matière de scolarisation,en ce sens qu’ils n’ont jamais été à l’école.La vieille dame a conclu ses propos en demandant au corps enseignant de ne pas hésiter à recourir à des ciseaux pour couper toutes tresses extravagantes chez les élèves filles qui voudraient s’exhiber au lieu d’étudier.Si ce témoignage a beaucoup fait sourire,un autre par contre ,a indigné plus d’une personne.En effet,l’établissement constate  avec regret et stupéfaction, que lorsque des parents d’élèves indisciplinés sont convoqués pour les situer sur le mauvais comportement de leurs enfants,ils déclarent être impuissants face aux agissements de leurs progénitures.Il s’agit là d’une démission de la responsabilité parentale.L’éducation des enfants commence d’abord dans la famille.Si des parents n’arrivent pas à assumer cette première tâche,il va sans dire qu’il sera difficile aux enseignants de corriger convenablement les élèves aux comportements déviants surtout, quand certains parents ne veulent même pas qu’on gronde leurs enfants.Il s’agit là d’une réalité déconcertante dans monde scolaire de nos jours où le niveau des élèves baisse à cause des frivolités de la vie et de la paresse.Les élèves sont beaucoup plus assidus sur les réseaux sociaux(Face-Book…) qu’aux cours en classe.Il importe que les parents jouent pleinement leurs  premiers rôles d’éducateurs des enfants.

     Nina Ouédraogo

  Laborpresse.net         18 avril 2017

 

 

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*