free betting tips
DEPECHES
Accueil >> Actualité >> Mali : Départ des militaires français Barkhane de Tessalit et barrages de routes aux convois par la jeunesse révolutionnaire du Burkina
Mali : Départ des militaires français Barkhane de Tessalit et barrages de routes aux convois par la jeunesse révolutionnaire du Burkina
Image du convoi bloqué de l'armée française dans la ville de Kaya par des manifestants le 19 novembre 2021.

Mali : Départ des militaires français Barkhane de Tessalit et barrages de routes aux convois par la jeunesse révolutionnaire du Burkina

Nombre de vues: 764

Billet

Ça y est ! Les forces militaires Barkhane contestées au Mali, ont quitté leur base principale de Tessalit dans la partie nord du pays dans la dernière décade du mois de novembre 2021.

Le retrait progressif des 400 militaires français de l’opération Barkhane du territoire malien avait débuté en juillet 2021.Le dernier contingent de 90 soldats colonialistes de la France impérialiste impénitente , a plié armes et bagages dans la seconde quinzaine du mois de novembre 2021 de la base militaire de Tessalit dans la partie septentrionale du Mali.Le transfert des « soldats djihadistes français »,pardon( c’est un lapsus linguae éloquent) ,des militaires français de Barkhane avec leurs équipements, s’est fait de Tessalit à Gao par 6 rotations  de deux gros porteurs A400M de l’armée de l’air, précise RFI. Ce sont  les Forces armées maliennes (FAMA), au nombre de 200 qui sont désormais seules aux commandes de la base avancée de Tessalit.Barkhane en quittant le Mali veut se redéployer tactiquement au Niger. Bien que les militaires maliens aient suivi un entraînement intensif, leurs homologues français leur ont remis une radio en partant et des soldats maliens ont été formés au guidage des avions, notamment ceux de la chasse française basée à Niamey. Le rôle de double-jeu de pyromane et sapeur-pompier de la France, est activement dénoncée par la jeunesse africaine, particulièrement celle du Mali, du Burkina et du Niger, les pays d’intervention de la force Barkhane dans sa soi-disante lutte contre le terrorisme.C’est ainsi que qu’un convoi cynique de Barkhane en partance pour le Niger , a été vivement perturbé par des jeunes à Ouagadougou le 17 novembre 2021,  pour être ensuite bloqué par d’autres jeunes plus déterminés dans la ville de Kaya .Les soldats impérialistes français réfléchissaient à la décision de patienter ou de rebrousser chemin pour aller en Côte d’Ivoire ,bon élève de la France impérialiste.Il ressort,  que s’inspirant du courage révolutionnaire de la jeunesse burkinabè , celle du Niger envisagerait également d’empêcher l’entrée des troupes du président français arrogant MACRON.

Visiblement, certaines autorités africaines n’ont pas le courage de dénoncer les agissements colonialistes permanents des gouvernants français effrontés , qui les utilisent comme des sous-préfets des Départements d’Outre –Mer (DOM) et Territoires d’Outre-Mer(TOM). Ces chefs d’État africains qui font profil bas devant le petit MACRON qui n’a pas l’âge de leur premier-fils, doivent éviter de réprimer les manifestations populaires anti-armée française.Ce sont les peuples qui revendiquent ainsi leur indépendance militaire après celle politique.Si les dirigeants africains commettent l’erreur de mater les masses populaires, elles pourraient se retourner contre eux et exiger leur démission du pouvoir ou à défaut , les chasser du pouvoir , comme on en fait dans une partie de chasse aux lièvres.Au contraire,  les dirigeants africains devraient soutenir soit ouvertement,  soit discrètement le combat de libération nationale de la jeunesse du dictat français.Aucun des anciens pays colonisateurs (USA, Grande-Bretagne, Portugal, Espagne, Italie, Russie…) ne se comportent de nos jours pour une présence militaire forcée dans leurs ex -colonies comme la France.Il y a anguille sous roche, la France prétend n’avoir aucun intérêt au Mali ou ailleurs en Afrique par sa présence militaire.L’adage selon lequel on ne mobilise que sur la base des intérêts,  s’applique à la politique démagogique française.Si vous n’avez aucun intérêt,  pourquoi persister à occuper des territoires par l’armée française pendant que les pays africains d’une manière générale,  ne veulent pas de votre présence.La vérité implacable est que , les richesses du sol et sous-sol africain, sont l’objet de convoitises mondiales par d’autres continents.Mais personne ne joue à la délinquance politique comme la France.De nos jours, les coopérations doivent se faire sur la base de partenariats gagnants-gagnants et non au forceps et biceps .A bon entendeur, salut.Ce qui est dit, est dit et bien dit.

Oscar Félix Diakité

Laborpresse.net         21  novembre 2021

La jeunesse de la ville de Kaya au Burkina Faso hostile au rôle flou de l’armée française dans la lutte contre le terrorisme, bloque le convoi des soldats de Barkhane.

Share This:

FacebookTwitterGoogle+Partager

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Image CAPTCHA

*